• Myriam Perrozet

Trouble de l'attention (TDA-H-), et si cela venait du réflexe de Galant ?

Dernière mise à jour : 22 avr.





Certains enfants peuvent rencontrer des difficultés pour rester assis sur leur chaise en classe, et ils peuvent rapidement être étiquetés d'enfants manifestant des troubles de l'attention (avec ou sans hyperactivité).


L'assise longue n'est pas recommandée pour la santé humaine


L'humain n'est pas conçu pour rester trop longtemps assis. Cela peut engendrer :

- un manque d'oxygène ce qui conduit à augmenter le stress et altère les fonctions cognitives

- une perte de puissance de contraction du coeur

- moins d'insuline pour le pancréas

- des troubles musculo-squelettiques, arthrose...


Le réflexe de Galant encore actif peut perturber l'attention


Le manque d'intégration d'un réflexe archaïque, (notamment le réflexe de Galant) peut être à la source d'un manque d'attention, de concentration et d'hyperactivité.


En effet les réflexes archaïques sont des programmes inconscients du système nerveux qui peuvent interférer sur nos comportements. Ils ont une forte activité durant les premières années de vie et sont censés s'intégrer (s'endormir) afin de laisser la place au développement des sphères supérieures du cerveau (émotionnel et cognitif).

Lorsqu'ils ne sont pas totalement intégrés (souvent dû à différents facteurs de stress) alors l'individu peut avoir de la difficulté à gérer ses émotions, à faire face au stress, à développer de la confiance et cela peut aussi affecter les apprentissages scolaires.

Lorsque l'enfant rencontre des difficultés d'attention, de concentration, le réflexe de Galant encore actif peut créer un parasitage qui peut provoquer l'envie de se retourner régulièrement, avoir la bougeotte, être dans la lune, des périodes de concentration courtes, manifester des défis enurésiques (faire pipi au lit ou avoir envie d'aller au toilettes souvent), ou encore détester porter des habits serrés.


Qu'est ce que le réflexe de Galant ?


Découvert par Johann Galant, il se manifeste lorsque l'enfant est stimulé au niveau des côtés du dos. Cela entraine une inclinaison du corps en direction de la zone stimulée (épaule-hanche). Ce réflexe émerge in utéro et permet à l'enfant de se retourner dans le ventre de la maman puis de faciliter la naissance en se hissant dans le canal utérin. Il devrait ne plus être visible (intégré) à 6 mois (après la naissance).


Que se passe-t-il lorsque ce réflexe est intégré ?


L'intégration de ce réflexe se fait grâce à une série de mouvements, de pressions isométriques, de bercements, par un professionnel certifié. L'enfant va retrouver progressivement une meilleure posture, une plus grande concentration, une mémoire accrue, de la persévérance, plus d'énergie, un meilleur contrôle de sa vessie.


Où trouver des professionnels qualifiés pour aider à l'intégration de ce réflexe ?


IMP®

https://www.reflexes.org/accompagnants/

RMTI®

https://afrem.org/annuaire-professionnels/#professionnels-rmti


Vous voulez en savoir plus sur les réflexes archaïques ? Retrouvez la formation en ligne ici : https://myriamperrozet.podia.com/les-reflexes-archaiques-impacts-sur-le-developpement-de-l-enfant


1 978 vues0 commentaire