• Myriam Perrozet

Les Réflexes Archaïques

Dernière mise à jour : juil. 20




Les réflexes sont la base du développement neurologique de l'être humain. Ils interagissent avec la maturation des 5 sens, le développement de la proprioception (aide à situer le corps dans l'espace, pose la base de la conscience corporelle et de la coordination), l'interoception (sentir la faim, la soif...), le sens tactile et le système vestibulaire.


Ils ont un rôle déterminant dans le développement de l'enfant et sont particulièrement actifs in-utéro, lors de la naissance et des 1ers mois de vie.


Ils s'intègrent progressivement jusqu'aux 3 années de l'enfant, c'est à dire qu'ils vont progressivement "s'endormir" pour ne se déclencher uniquement dans les situations de réels dangers ou lors de situations ayant un fort impact émotionnel.


Leurs rôles


- Poser les bases neurologiques pour organiser les réactions du corps face à la gravité

- Survivre, se protéger des dangers, alerter les adultes en cas de danger

- Se nourrir

- Développer la motricité globale et fine

- Communiquer avec les autres êtres humains

- Créer les circuits permettant les apprentissages

- participer à l'équilibre émotionnel de l'enfant


Les réflexes : un mécanisme inconscient


Les réflexes émergent à partir du tronc cérébral de manière totalement inconsciente (système neuro-végétatif), et sont identifiés par le corps comme une information prioritaire à gérer. Aussi lorsqu'un réflexe s'active, le système sympathique se met en marche et de grandes quantités de noradrénaline, adrénaline et cortisol sont libérés. Le cortex (et notamment le cortex préfrontal) n'a pas la possibilité d'intervenir avant que le stress libéré par ces hormones ait été géré.


L'intégration des réflexes


Les mouvements rythmiques du bébé et leurs bercements permettent l’intégration des réflexes primitifs, avec la mise en place du contrôle des mouvements de la tête, le développement du système vestibulaire, proprioceptif et le développement du tonus musculaire.

Ils sont la base des réflexes posturaux, et permettent le développement du réseau neural et la myélinisation des cellules.


Il est donc fondamental que l'enfant soit libre de ses mouvements, qu'il évolue dans un environnement bienveillant et en respect de sa physiologie.



Différents type de réflexes existent


Réflexes intra utérins : apprend au corps à régir de façon globale face à un stress. Les 1ers réflexes émergent 5 semaines (RPP).

Réflexes primitifs : réponse d’une partie du corps

Réflexes posturaux/de vie : restent actifs toute la vie et émergent lorsque les réflexes primitifs ont été intégrés.

Réflexes transitionnels : Ils ne sont pas présents à la naissance donc ne sont pas considérés comme primitifs, et n'apparaissent pas ensuite en tant que réflexes posturaux. Ils participent à la bonne tonicité du corps.

La grande majorité des réflexes émergent intra utérin.




Réflexe de Retrait Utérin ou de Paralysie par la Peur (RPP)


Emergence :

5 semaines de grossesse, intégration 32 semaines de grossesse


Objectif :

apprend au corps à figer, "à faire le mort"


Comportements si réflexe non intégré :

Peurs exacerbées, difficultés dans les relations sociales (inhibition ou au contraire sur la défensive), problème pour regarder dans les yeux, difficultés à ressentir son corps (déficit proprioceptif), tensions corporelles, respiration faible, "dans la lune", timidité, préfère les jeux individuels, anxiété exacerbée, manque de confiance, procrastination, phobies, sensibilité des cinq sens.


Comportements si réflexe intégré :

- Capacités à dire non, à se protéger de l’extérieur

- Capacités à mettre les bonnes distances dans les relations

- Capacités à aller vers les autres

- Plus d’aisance pour faire face aux nouvelles situations, informations, personnes

- Meilleure communication

- Meilleure coordination occulo-motrice

- Bonne motricité globale / manuelle et capacité à manipuler de gros objets

- Capacité d’orientation et de représentation de l’espace.




Réflexe de Moro


Emergence :

9 semaines de grossesse, intégration 4 mois après la naissance


Objectif :

Il permet de prévenir le parent en cas de

changement sensoriel. Ce réflexe intégré permet la bonne modulation du système de fuite/attaque et laisse sa place au réflexe de vie appelé "réflexe de sursaut" ou "réflexe de Strauss". Le Moro se déroule en 2 phases. La 1ère permet d'alerter le parent, la 2ème phase apprend à l'enfant à connecter à la sécurité intérieure lorsque le parent le prend dans ses bras.


Comportements si réflexe non intégré :

Sens lointains (5 sens) hypersensibles et très vite saturés, difficultés de gestion émotionnelle surtout dans la dimension relationnelle, hypersensibilité forte : peut être sujet à des crises de larmes, peur du changement et de l'inconnu, nervosité, hyperactivité, souvent malade, troubles du sommeil, relations sociales compliquées, envie de sucre, manque de coordination, manque de sécurité intérieure, difficultés de mémorisation


Comportement si réflexe intégré :

- Confiance

- Capacité à gérer ses émotions

- Capacité à aller de l’avant

- Capacité d’adaptation aux situations nouvelles

- Confiance dans ses relations

- Capacité à faire des choix

- Bonne qualité de sommeil

- Bonne respiration

- Capacité à mémoriser

- Accès à la créativité




Réflexe Tonique Labyrinthique


Emergence :

12 semaines de grossesse, intégration 3 ans

après la naissance


Objectif :

D'origine vestibulaire, il s'active dès lors qu'un mouvement de la tête ou du corps a lieu. La première position du RTL est la position foetale. C'est ce qui permet au bébé de rester en boule dans le ventre de la mère. Lorsqu'il nait la 2ème phase du RTL intervient. Il va alors passer en extension, et les bras et les jambes se tendent. L'inhibition du réflexe en extension a lieu à environ 3 ans de manière à permettre à l'enfant de développer sa motricité globale la plus largement possible (marcher, courir, sauter avec les 2 pieds, à cloche pieds etc...).


Comportements si réflexe non intégré :

Lenteurs, aversion pour l'activité physique, compréhension des consignes difficiles, vertiges, mal des transports, marche sur la pointe des pieds, vouté, manque d'équilibre, hypotonicité ou hypertonicité du corps, mouvements saccadés


Comportement si réflexe intégré :

- Concentration

- Bonne posture

- Meilleur équilibre et tonus musculaire

- Bonne coordination

- Amélioration de la vision

- Enclin aux activités sportives

- Meilleur repérage dans l’espace et le temps

- Intérêt pour les activités sportives en général

- Meilleurs apprentissages en lecture maths et orthographe

- Capacité à structurer un discours

- Amélioration du langage




Réflexe Tonique Asymétrique du Cou


Emergence :

18 semaines de grossesse, intégration 3 ans

après la naissance


Objectif :

Le RTAC permet et mettre en place la latéralisation du corps, afin que qu'un oeil, qu'une jambe, qu'une oreille, qu'une main prenne la prédominance du corps. En effet si cette latéralisation n'est pas bien établie cela peut créer des troubles liés à ces sens et empêcher la mise en place de la controlatéralité (la capacité du corps à fonctionner de manière coordonnée et croisée entre la droite et la gauche).

95% des enfants dyslexiques ont un RTAC actif.

L'intégration de ce réflexe favorise les apprentissages.


Comportements si réflexe non intégré :

altération de la poursuite oculaire, difficultés d'apprentissage (orthographe, lecture, écriture), maladresses, manque de coordination empêchant parfois de faire du vélo ou de nager, oubli de lettres de mots, difficultés à attraper un ballon, lenteur.


Comportement si réflexe intégré :

- Coordination oeil mail pour des tâches motrices

- Agilité et dextérité

- Meilleur équilibre

- Meilleure coordination bilatérale

- Capacité à croiser le champ médian pour pouvoir lire écrire…

- Progrès en orthographe et maths





Réflexe Tonique Symétrique du Cou


Emergence :

4 mois après la naissance, intégration 9/11 mois


Objectif :

Il s'agit d'un réflexe transitionnel qui va pouvoir amener l'enfant au 4 pattes. Il permet d'inhiber le RTL. Il influence la tonicité du corps. Grâce à l'intégration du RTSC l'enfant va pouvoir développer son équilibre, sa vue, sa perception de l'espace et de la profondeur.

L'intégration de ce réflexe favorise les apprentissages.


Comportements si réflexe non intégré :

difficultés à recopier au tableau, assise inconfortable parfois en W, difficultés avec le temps et l'espace, oublis de lettres et/ou de mots, difficultés de lecture et d'écriture, mauvaise organisation, courbé lorsqu'il écrit, lenteur, faiblesse des bras, fatigue oculaire...


Comportement si réflexe intégré :

- Stabilité émotionnelle

- Bonne position assise

- Effets positifs sur l’écriture et la copie

- Amélioration de la vision

- meilleure compréhension des consignes

- Capacité d’écoute des deux côtés

- Capacité d’identification de la latéralité et l’orientation dans l’espace

- Mémoire+++

- Confiance en soi



Réflexe de Galant


Emergence :

20 semaines in utéro, intégration 9 mois après la naissance


Objectif :

un toucher sur le côté de la colonne vertébrale entraine une flexion de la hanche en direction du stimulus, l'extension de la jambe et la rotation de la tête du même côté. Le Galant est étroitement lié au RTAC. Il participe au bon déroulement de la naissance en aidant le bébé à se hisser dans le canal utérin et par la suite participe au développement de la colonne vertébrale et à l'audition binaurale (avec l'appui des réflexes de Perez et Volmer). Ce réflexe permet également d'instaurer une flexibilité permettant le retournement segmentaire et la mise en place du ramper et du 4 pattes (combiné à d'autres réflexes).

Comportement si réflexe non intégré :

- manque de concentration, d'attention

- Enfant qui peut se retourner très fréquemment si des bruits se font entendre derrière lui (hypersensibilité aux sons)

- n'aime pas les étiquettes des vêtements, et les habits serrés

- enurésie

- sommeil agité

- ne sait pas se reposer

- mauvaise mémoire


Comportement si réflexe intégré :

- Bonne concentration, attention, centrage

- contrôle de la vessie

- Bonne posture

- mémoire +++

- capacité à aller au bout des choses

82 vues0 commentaire