• Myriam Perrozet

La posture et l'équilibre sont les fondements des apprentissages

Dernière mise à jour : 26 avr.


On a trop souvent pensé que le corps n'avait "rien à faire" dans le développement des apprentissages. Depuis quelques décennies on découvre qu'il joue un rôle essentiel dans le développement du potentiel émotionnel et cognitif.



Un enfant qui a développé un bon équilibre statique et dynamique est un enfant qui a des bases neuronales solides pour les apprentissages scolaires


Le développement neuronal découle d'une foule d'indicateurs, où la proprioception (capacité à situer son corps dans l'espace) le système vestibulaire (réajustement du corps par rapport à la position de la tête), le sens tactile et la dimension visuelle agissent de concert.


Lorsqu'un enfant peut maintenir des positions d'équilibre statiques et dynamiques, alors il a créé les bases nécessaires aux apprentissages de type lecture, écriture, compréhension, analyse etc...


Cette compétence s'acquiert lors des phases de mouvements stéréotypés que le petit fait les premiers mois de vie. Dans ces étapes se trouvent le 4 pattes et le ramper, qui vont créer la controlatéralité indispensable au fonctionnement des deux hémisphères en "X". En effet le cerveau a besoin de faire fonctionner son côté gauche et son côté droit en même temps, pour être au maximum de son potentiel.


Comment savoir si mon enfant a des bases neuro-développementales fortes ?


Les compétences neuro-développementales résident dans l'intégration des réflexes archaïques.

Je vous renvoie à l'article ici pour mieux comprendre ce phénomène.


Pour faire un pré-bilan vous pouvez utiliser les tests ci-dessous, mais il est fortement conseillé de prendre le temps de faire un bilan en intégration des réflexes archaïques en complément avec un professionnel.


- Test H Romberg : évaluer la proprioception et le contrôle de l'équilibre statique :

1 : Demander à l'enfant de se tenir pieds joints, en position statique (sans bouger) les yeux ouverts en regardant devant lui, puis les yeux fermés entre 8 et 15 secondes suivant son âge (dès 4 ans).

-> observez si l'enfant se balance, si les bras s'éloignent du corps, si la langue ressort de la bouche, s'il perd l'équilibre. Dans ce cas là c'est un signe positif indiquant que potentiellement certains réflexes sont partiellement intégrés.


2 : Demander à l'enfant se tenir en équilibre sur une jambe le plus longtemps possible les yeux ouverts.

L'enfant doit pouvoir tenir les durées ci-dessous :

3 ans : 2 secondes

4 ans : 4-8 secondes

5 ans : 8 secondes

6 ans : 20 secondes

8 ans : 30 secondes

Dans le cas contraire cela peut indiquer une immaturité du système vestibulaire/postural.


3 : Demander à l'enfant d'avancer lentement à quatre pattes en regardant bien devant lui, puis de reculer de la même manière. Il doit avancer de manière controlatérale (bras et jambe du côté opposé), si ce n'est pas le cas, cela montre que les hémisphères ne fonctionnent pas de manière synchrone.


L'être humain passe par des phases de développement cadencées de manière à ce qu'il puisse exprimer son plein potentiel : ne le privons pas de mouvement, car cela impacte directement son équilibre naturel.


Vous voulez en savoir plus sur les réflexes archaïques ? Retrouvez la formation en ligne ici : https://myriamperrozet.podia.com/les-reflexes-archaiques-impacts-sur-le-developpement-de-l-enfant


Retrouvez les coordonnées des praticiens en intégration des réflexes archaïques ici :

https://afrem.org/annuaire-professionnels/#professionnels-rmti

https://www.reflexes.org/accompagnants/


#reflexesarchaiques #equilibre #cerveau #enfants #lecerveaudelenfant #mouvement #hemisphere #corps


lecerveaudelenfant.com


source : Prêt à apprendre avec les réflexes - Sally Goddard Blythe



1 092 vues0 commentaire