• Myriam Perrozet

Les 1ers signes de dyslexie chez l'enfant

Dernière mise à jour : 3 janv.

Les 1ers signes apparaissent généralement lors de la scolarisation vers le CP. Les difficultés peuvent être d'ordre auditive, visuelle, temporo-spatiale et de conscience phonologique.


Les 1ers signes qui peuvent nous alerter :

* percevoir la différence entre les sons p-b, t-d, k-g, f-v, s-z, ch-j, m-n, r-l

* différencier les formes proches : f-t, n-r, m-n, p-q, b-d

* retenir la forme ou l'ordre des lettres

* retenir certains sons à l'intérieur d'un mot

* repérer un mot ou une phrase

* écrire un mot sous la dictée

* se situer dans le temps et l'espace

* distinguer sa droite et sa gauche

* se situer dans le temps social (matin, soir, après midi, après demain...)

* choisir son côté dominant : droite, gauche


L'enfant peut aussi :

* inverser les mots, les lettres ou les séquences de lettres (por->pro / dur-dru)

* employer le mot "truc" ou des phrases simplifiées, raccourcies

* mettre du temps à s'habiller, être maladroit, avoir des difficultés avec la motricité fine (dessiner, enfiler des perles, faire ses lacets) et globale (courir, marcher, sauter)

* avoir des difficultés de concentration


Les symptômes "dys" trouvent souvent leurs causes dans un manque d'intégration des réflexes archaïques* et une immaturité des fonctions exécutives (inhibition, mémoire de travail et flexibilité cognitive).


*mouvements involontaires et incontrôlés (que l'on teste à la naissance pour certains d'entre eux) qui se déclenchent suite à un stimulus d'ordre sensoriel. Ces réflexes participent à la protection de l'enfant en cas de danger, et sont amenés à s'intégrer (ne plus être visible) pour laisser la place aux réflexes de vie (exemple : mettre les mains devant soi avant de tomber). L'intégration de ses réflexes permet la bonne organisation neuronale.




source : editions Aedis

211 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout