• Myriam Perrozet

Les réflexes archaïques, posent les bases du développement neurologique de l'être humain

Mis à jour : il y a un jour






Les réflexes sont la base du développement neurologique de l'être humain. Ils interagissent avec la maturation des 5 sens, le développement de la proprioception (aide à situer le corps dans l'espace, pose la base de la conscience corporelle et de la coordination), l'interoception (sentir la faim, la soif...), le sens tactile et le système vestibulaire.


Ils ont un rôle déterminant dans le développement de l'enfant et sont particulièrement actifs in utéro, lors de la naissance et lors des 1ers mois de vie.


Ils s'intègrent progressivement jusqu'aux 3 années de l'enfant (en moyenne), c'est à dire qu'ils vont progressivement "s'endormir" pour ne se déclencher uniquement dans les situations de réels dangers ou lors de situations ayant un fort impact émotionnel.


Leurs rôles est de :

- Poser les bases neurologiques pour organiser les réactions du corps face à la gravité

- Survivre, se protéger des dangers, alerter les adultes en cas de danger

- Se nourrir

- Développer la motricité globale et fine

- Communiquer avec les autres êtres humains

- Créer les circuits permettant les apprentissages

- Participer à l'équilibre émotionnel de l'enfant


Ces réflexes émergent à partir du tronc cérébral de manière totalement inconsciente (système neuro-végétatif), et sont identifiés par le corps comme une information prioritaire à gérer. Aussi lorsqu'un réflexe s'active, le système sympathique se met en marche et de grandes quantités de noradrénaline, adrénaline et cortisol sont libérés. Le cortex (et notamment le cortex préfrontal) n'a pas la possibilité d'intervenir avant que le stress libéré par ces hormones ait été géré.


Les mouvements rythmiques du bébé et leurs bercements permettent l’intégration des réflexes primitifs, avec la mise en place du contrôle des mouvements de la tête, le développement du système vestibulaire, proprioceptif et le développement du tonus musculaire.

Ils sont la base des réflexes posturaux, et permettent le développement du réseau neural et la myélinisation des cellules.


Il est donc fondamental que l'enfant soit libre de ses mouvements. Tout objet de puériculture empêchant un mouvement libre est à limiter sur la durée. En effet il est indispensable qu'un enfant soit placé dans un cosy pour effectuer les voyages en voiture, cependant il ne doit pas y passer la journée. Le bébé doit pouvoir vivre des moments de mouvements libres sur une couverture au sol, sous la surveillance des adultes, afin de développer ses patrons moteurs.


#reflexes archaiques #mouvements #cerveau #enfants #systemenerveux #posture #développement #lecerveaudelenfant

15 vues0 commentaire