• Myriam Perrozet

L'épigénétique, une nouvelle science qui bouleverse les anciens paradigmes

Découverte dans le début des années 2000, cette nouvelle science bouleverse complètement les anciens paradigmes et nous montre que nos comportements influencent l'expression de certains gènes.





Tortues, fournies et abeilles ont été l'objet d’études qui ont permis de mettre en évidence que toutes les cellules d'un organisme multicellulaire ont le même patrimoine génétique, mais l'expriment de façon très différente selon le tissu auquel elles appartiennent.


Darwin s'était d'ailleurs longtemps demandé pourquoi selon la théorie de la sélection naturelle les abeilles pouvaient survivre malgré l'absence d'appareil reproducteur. L'épigénétique est venu éclairé tout cela en mettant en lumière que certains facteurs externes (ici la nourriture - gelée royale) pouvaient modifier l'expression de certains gènes.


Les gènes peuvent donc s'activer ou se désactiver en fonction de différents critères, sans changer la séquence nucléotique :

- L’alimentation - La gestion du stress - L’activité physique - Les relations sociales - Le plaisir dans le quotidien


« On peut sans doute comparer la distinction entre la génétique et l'épigénétique à la différence entre l'écriture d'un livre et sa lecture. Une fois que le livre est écrit, le texte (les gènes ou l'information stockée sous forme d'ADN) sera le même dans tous les exemplaires distribués au public. Cependant, chaque lecteur d'un livre donné aura une interprétation légèrement différente de l'histoire, qui suscitera en lui des émotions et des projections personnelles au fil des chapitres. D'une manière très comparable, l'épigénétique permettrait plusieurs lectures d'une matrice fixe (le livre ou le code génétique), donnant lieu à diverses interprétations, selon les conditions dans lesquelles on interroge cette matrice. » (source wikipedia)


Dans cette vidéo Bruce Lipton nous explique les enjeux de cette nouvelle science :



#cerveau #epigenetique #genes #comportement #influence #environnement #brucelipton

#lecerveaudelenfant


53 vues0 commentaire